Les prescriptions du Dr Muller

Histoires Rock - Acid-Rock, envolées psychédéliques

 

Brève histoire du rock psychédélique des annés 60, 70, 90, 90, 2000

Au début de l'histoire est le diethyllygermade couramment nommé LSD-25. C'est un composé de la famille des lygergamides, dérivé de l'ergot de seigle, un champignon qui pousse sur l'orge ou le blé. Le LSD ou « acide » provoque de puissants effets psychédéliques, des hallucinations, une simulation extrême du cerveau. Il est synthétisé à partir d'autres dérivés en 1938 puis en 1943 par Albert Hoffman et Arthur Stroll du laboratoire Sandoz qui découvrent les propriétés psychotropes du LSD. Les décennies suivantes vont voir l'usage de l'acide par l'armée, la CIA, les psychiatres, les intellectuels. Parmi ces derniers, un certain Timothy Leary. En 1963, il se fait renvoyer de la prestigieuse université de Harvard dans laquelle il enseignait parce qu'il incitait ses étudiants à expérimenter l'acide et ainsi ouvrir leur conscience. Il deviendra une figure de la « contre-culture ». Il est le créateur de la célèbre formule qui fit flores dans les 60's : « Turn on, tune in, drop out ». Une devise synonyme de libération, de contemplation, et de contestation. Il faut aussi mentionner l'écrivain Ken Kesey ( Vol au dessus d'un nid de coucous ) qui crée les Merry Prankster (Joyeux Farceurs) et l'Acid Test. Kesey et sa bande vont parcourir les USA en mini-bus pour populariser l'acide avec Neal Cassady, le Dean Moriarty de Sur la Route de Jack Kerouac(cf. le livre de Tom Wolfe The Electric Kool-Aid Acid Test).

Jusqu'en 1967 l'acide est légal aux États-Unis. Il devient la drogue hallucinogène de prédilection des Hippies et va influencer profondément le rock joué par les musiciens de la baie de San Francisco puis par ricochet les musiciens anglais dont les Beatles. Le reste du monde ne tarde pas à suivre et à gober les Wind'Open, les Pyramides, les Purple Haze et autres micas noirs et blancs.


Les pionniers de l'Acid-Rock

grateful deadLes premiers à se vanter de l'usage de l'hallucinogène sont les Charlatans. En juin 1965, le groupe passe six semaines au Red Dog Saloon, Virginia City, Nevada. C'est la première fois dans l'histoire du rock qu'un groupe joue sous l'influence du LSD. Ce qui valut à la musique des Charlatans d'être qualifiée d'Acid-Rock bien qu'elle n'ait rien à voir avec les longues improvisations et l'usage intensif du feedback et de la distorsion qui a plus tard caractérisé le rock psychédélique. Cependant le groupe iconique de l'Acid-Rock, le Grateful Dead jouait le même type de musique que les Charlatans avant de s'orienter vers l'improvisation défoncée à l'acide.


San Francisco, la Mecque du rock psychédélique

Bien sur, il n'y a pas que San Francisco à s'enthousiasmer pour la nouvelle substance, ainsi à Austin, dans le Texas profond, apparaît le 13th Floor Elevators dont le premier album fait explicitement référence au LSD. Sur la cote ouest ce sont le Jefferson Airplane, Country Joe & The Fish, The Great Society (1er groupe de Grace Slick, chanteuse du Jefferson Airplane), Big Brother & The Holding Company (avec la texane Janis Joplin), Quicksilver Messenger Service, le Grateful Dead, Daily Flash, Frumious Bandersnatch, It's A Beautiful Day, Kadeiloscope, Moby Grape, Savage Resurection, Spirit, le Steve Miller Band, Notes From the Underground qui s'engouffrent dans l'ouverture qu'apporte ce nouveau courant.

A Los Angeles, on n'est pas en reste avec Love, les Seeds, les Doors, les Byrds qui font explicitement référence à « l’expérience » dans leur troisième album de 1966, Fifth Dimension avec le titre « Eight Miles High ». La vague touche aussi Boston avec Ultimate Spinach, Boston Tea Party, Beacon Street Union, Orpheus.


Great Society

great societyLe groupe est actif durant les années 1965 et 1966. Il compte parmi ses membres Grace Slick qui quitte le groupe en novembre 1966 pour remplacer la chanteuse de Jefferson Airplane, Signe Anderson qui vient de mettre au monde sa fille.

 

Somebody to love


Jefferson Airplane

jefferson airplaneLe Jefferson Airplane se forme sur la côte ouest des États-Unis pendant l'été 1965, durant ce qui est appelé le « boom folk » de la Baie de San Francisco, avec le chanteur Marty Balin, le musicien folk Paul Kantner, le guitariste blues Jorma Kaukonen, la chanteuse jazz / folk Signe Toly Anderson, le batteur Jerry Peloquin, et le bassiste Bob Harvey.

Le groupe se produit en public pour la première fois, le 13 août 1965, au Matrix Club (San Francisco), avec un certain succès. Peloquin, musicien saisonnier, quitte le groupe après quelques semaines, reprochant aux autres de se droguer (!). Il est remplacé par Skip Spence. Leur son devient graduellement plus électrique, aussi ils remplacent Harvey, en octobre 1965, par un ami d'enfance de Kaukonen : Jack Casady. Peu de temps après, ils signent avec RCA et enregistrent l'album Jefferson Airplane Takes Off, sorti en 1966. La même année, Spence (il rejoint Moby Grape) est remplacé par le batteur jazz Spencer Dryden, et Anderson par la chanteuse Grace Slick, alors membre d'un autre groupe de San Francisco, The Great Society. Le nom du groupe est alors abrégé en The Airplane par leurs fans. Slick est un apport important : sa voix contralto fait merveille avec la musique psychédélique du groupe, et dans ses bagages, elle apporte deux titres de Great Society : « White Rabbit » de sa composition et « Somebody to Love » de Darby Slick, guitariste de cette formation. Ce sont les deux premiers succès de l'Airplane. D'autres suivront avant le naufage du Jefferson Starship...

Jefferson Airplane : White Rabbit


Country Joe and the Fish

country joe & the fishCountry Joe McDonald et Barry Melton commencent leur collaboration par des enregistrements en soutien au journal politique de McDonald Rag Baby. Ils décident de former un groupe Country Joe and the Fish. Barry Melton en était le guitariste soliste et Country Joe assurait la partie vocale. Après de nombreux changements de formation, particulièrement après le troisième album, Together, Melton et McDonald ont formé le noyau stable du groupe qui a duré jusqu'à la fin des années 1960. Sa chanson la plus connue est I Feel Like I'm Fixin' to Die Rag, qui à propos de la guerre du Viêtnam demande « One, two, three, what are we fighting for? », ( « Un, deux, trois, pour quoi se bat-on ? »). Ce refrain est bien connu de la génération du festival de Woodstock et de la guerre du Viêt Nam, pendant les années 1960 et 1970. Le reste de l'oeuvre du groupe n'a guère laissé de traces.

Section 43


Big Brother & The Holding Company

big brother, janis joplinLe groupe débute avec Peter Albin (voix), Sam Andrew (guitare), James Gurley (guitare) et Chuck Jones (batterie) à San Francisco. Le producteur du groupe, Chet Helms, présente au groupe le guitariste James Gurley et plus tard Janis Joplin.

La première apparition officielle du groupe a eu lieu en janvier 1966 à l'Open Theater de Berkeley. Le 10 juin 1966, Big Brother and the Holding Company fait sa première apparition en public avec Janis Joplin au Avalon Ballroom. Le groupe signe un contrat avec le label indépendant Mainstream Records et enregistre un album éponyme en 1967. Au cours de l'hiver 1966, Chuck Jones quitte le groupe et est remplacé par Dave Getz.

Big Brother connaît la consécration en participant au Festival de Monterey en 1967, partageant notamment l'affiche avec Grateful Dead, Jefferson Airplane, The Who ou Jimi Hendrix Experience. Le groupe devient un groupe phare de la scène psychédélique.

En 1968, Janis Joplin et Sam Andrew quittent le groupe pour former le Kozmic Blues Band et c'est le début de la fin car Janis ne retrouvera jamais ce qui faisait la force de Big Brother : l'esprit de groupe.

Ball And Chain


Grateful Dead

grateful deadGrateful Dead trouve ses origines dans le « Mother McCree's Uptown Jug Champions », jug band formé au début de l'année 1964 par Jerry Garcia, Bob Weir et Ron McKernan, surnommé « Pigpen ». Ce dernier suggère à l'automne de passer à l'électricité, suivant le modèle des groupes de la British Invasion naissante, Beatles et des Rolling Stones en tête. Bob Weir passe à la guitare rythmique, et le groupe, rebaptisé « The Warlocks », est rejoint par Bill Kreutzmann (batterie) et Dana Morgan Jr. (basse).

La première apparition de Grateful Dead sous ce nom a lieu le 4 décembre 1965, lors d'un « acid test » à San José. Ils deviennent dès lors le « groupe maison » des acid tests, ces réunions organisées par le romancier Ken Kesey et les Merry Pranksters au cours desquelles le public est invité à découvrir les effets du LSD, aux côtés de figures comme Neal Cassady ou le journaliste-écrivain Hunter Thompson. C'est là que le Dead rencontre Owsley « Bear » Stanley, le chimiste qui produit clandestinement le LSD consommé dans toute la région, qui devient leur ingénieur du son, et Rock Scully, qui devient leur manager. Le "Dead" a eu de nombreux fans hier comme aujourd'hui mais je n'en fait pas partie.

Viola Lee Blues


Daily Flash

daily flashThe Daily Flash s'est formé en 1965 et a perduré jusqu'en 1968. le groupe était basé à Seattle puis à Los Angeles. Il était composé du guitariste/chanteur Steve Lalor, du guitariste solo Doug Hastings, du bassiste chanteur Don MacAllister et du batteur Jon Keliehor. Leur son qui incorporait des éléments de folk, de jazz et de rock contrastait avec le garage rock de l'époque et anticipait la vague qui allait venir de San Francisco.

Jack Of Diamonds


Frumious Bandersnatch

frumious bandersnatchLe groupe s'est formé dans la baie de San Francisco. Son personnel a varié le long de sa brève existence. Malgré l'intérêt de nombreuses maisons de disques, le groupe n'a enregistré qu'un Ep de trois titres sur leur propre label, pressé à 1000 exemplaires. Autant dire que c'est un collector.

Quatre membres de Frumious Bandersnatch (Bobby Winkelman, Jack King, Ross Valory, et David Denny) sont devenus des musiciens réguliers du Steve Miller Band. Valory, avec son ami de Frumious Bandersnatch George Tickner et Herbie Herbert, se joignirent aux membres de Santana Neal Schon and Gregg Rolie pour former Journey en1973.

Chain Reaction


It's A beautiful Day

it's a beautiful dayIt's a Beautiful Day est un groupe formé en 1967 à San Francisco par David LaFlamme. Au même titre que Grateful Dead ou Jefferson Airplane, le groupe partage toutes les affiches de Fillmore West même si son premier album sort après le Summer of Love.

Leur premier album It's A Beautiful Day sort en 1968, il comporte notamment les titres phares « White Bird » et « Bombay calling » . Ceux-ci sont chantées à deux voix (David LaFlamme et Pattie Santos, comme le faisait Jefferson Airplane) auxquelles s'ajoute le violon lyrique de LaFlamme. Ces morceaux ont un fort écho dans la baie de San Francisco.

White Bird


Kaleidoscope

kaleidoscopeKaleidoscope était un groupe de folk psychédélique américain qui enregistra 4 albums pour Epic Records entre 1966 et 1970. Le groupe original comprenait Solomon Feldthouse, David Lindley, Chris Darrow, Chester Crill et John Vidican. Ils étaient capables de jouer d'une grande quantité d'instruments et de styles musicaux différents. Ils sont célèbres pour l’hymne hippie « Get Together ». Seul David Lindley a connu une notoriété post-flower-power.

A Hole In My Life


Savage Resurrection

savage resurrectionFormé en 1967, le groupe fut signé par Mercury Records, pour lequel il enregistra son album éponyme en1968. L'album était produit par Abe "Voco" Kesh connu pour son travail avec Blue Cheer et Harvey Mandel. Leur son, sauvage et brouillon parfois, était proche de celui de Love et de la Jimi Hendrix Experience.Le groupe a tourné jusqu'en fin 1968 puis s'est séparé.

Thing In « E »


Ultimate Spinach

ultimate spinachUltimate Spinach est formé en 1967 par des ex-membres d'un groupe appelé Underground Cinema. Il est alors composé de Ian Bruce-Douglas, frontman et multi-instrumentiste, Barbara Hudson au chant, Keith Lahtenein à la batterie, Geoff Winthrop à la guitare rythmique et Richard Nese à la basse. Le groupe est produit par Alan Lorber, ce dernier étant à l'origine du Bosstown Sound, coup de publicité en réaction au San Francisco Sound, ayant pour but de promouvoir les groupes locaux et de faire de Boston un nouvel épicentre du rock psychédélique, notamment avec des groupes comme Beacon Street Union et Orpheus2. Mais le Bosstown Sound fera un flop et les albums des musiciens de cette soi-disant nouvelle scène ne connurent qu'un modeste succès.

Get Together


Beacon Street Union

beacon street unionBeacon Street Union était originaire de Boston Ils choisirent pour nom une rue de leur ville natale.

Il était composé d'étudiants de l'université de Boston. Le label MGM promut le groupe comme faisant par de la mouvance « Bosstown Sound », laquelle n'a jamais vraiment existé. A noter que cette union composait la majorité de ses titres mais ça n'a jamais vraiment marché : leur 1er album The Eyes of the Beacon Street Union, n'atteint que la 75 ème place des charts en 1968.

The Clown Dies In Marvin Gardin


Ça plane pour moi à Londres


Les premiers à se référer à l'acid en Angleterre sont les Pretty Things avec « LSD » en 1965. Après ces pionniers les Beatles (Sgt Pepper Lonely's Heart Club Band) et les Rolling Stones (Their Satanic Majesties Requiest) vont aussi promouvoir les plaisirs lysergiques. La mode est lancée et nombre de groupes vont y sacrifier, notamment les Small Faces (album Ogden Nuts Flat), les Pretty Things (album SF Sorrow) et bien sur Pink Floyd (At,The Pipers Gates Of Dawn). Pour les moins connus, on peut citer des groupes comme Soft Machine pour les deux premiers albums, July, Tomorrow, les Gods, Orange Bicycle, Brain, Lemon Tree, Pink Fairies, Open Mind, Dantalian's Chariot et tous ceux qui ont sauté dans le train de la mode psychédélique. Cependant les plus représentatifs du courant Acid-Rock sont bien sur les Pink Floyd avec leur immortel 1er album composé presque entièrement par le génial flippé Syd Barett. N'oublions pas un certain Jimi Hendrix qui débarque en 1967 à Londres et met tout le monde d'accord : un dieu de la guitare est né. Le flamboyant métis va secouer la prude Albion et l'Europe par la même occasion avec trois album à graver au sommet du panthéon de l'Acid-Rock : « Experienced », « Bold As Love », « Electric Ladyland ».


pink floydPink Floyd

Astronymy Domine

 

 


soft machineSoft Machine

We did it again

 


hendrixJimi Hendrix experience

Gipsy Eyes

 

 


July

julyJuly vient du quartier de Ealing, Londres. Il est actif entre 1968 et 1969. Sa musique est un mélange de rock et de pop psychédélique marqué par les harmonies vocales, les claviers et une guitare solo inventive.Bien qu'aucun de leurs morceaux n'apparut dans les hit-parades, on se rappelle de July pour leurs titres "My Clown", "Dandelion Seeds", and "The Way", qui ont tous été compilés de nombreuses fois ces dernières années.

Dandelion Seeds


Tomorrow

tomorowTomorrow (connus auparavant comme the In-Crowd et avant comme Plus One) étaient un groupe psychédélique plus qu'intéressant. En dépit de critiques favorables et du soutien de John Peel qui les invite dans son show « Perfumed Garden », le succès ne fût pas au rendez-vous. Ils furent l'un des premiers groupes psychédélique anglais avec Pink Floyd et Soft Machine. Tomorrow enregistra la première John Peel show session à la BBC Radio 1 le 21 Septembre 1967. Le groupe comptait dans ses membres un certain Steve Howe aux guitares, qui rejoindra plus tard les bien plus connus Yes. Leur single "My White Bicycle" est un hommage aux provos hollandais qui se déplacaient à l'aide de bicyclettes blanches pour contester, déjà, la suprématie de la voiture dans l'espace urbain.

My White bicyle

 

Gods

godsLes Gods, les Dieux, naissent en 1965. Les membres originaux incluent un certain Mick Taylor (futur John Mayall's Bluesbreakers et Rolling Stones), Brian Glascock, son frère John (futur Jethro Tull), l'organiste Ken Hensley (plus tard avec Uriah Heep) et Joe Konas. Lee Kerslake (batterie) rejoint les Gods en 1967 et jouera aussi dans Uriah Heep. Greg Lake (futur King Crimson et Emerson, Lake & Palmer) arrive en 1967 et quitte le groupe un an plus tard. Au vu de ses participants on peut estimer qu'il s'agissait d'un super-groupe avant l'heure, un super-groupe qui n'a guère laissé de traces.

Hey Bulldog


Orange Bicycle

orange bicycleOrange Bicycle a roulé de 1967 à 1971. Le groupe était influencé par les Beach Boys, les Beatles, les Rolling Stones et la contre-culture hippie. Avant de tenter une carrière, ils étaient les accompagnateurs du duo Paul et Barry Ryan. Ils furent aussi des musiciens de session pour la radio de la BBC, Radio One.

Hyacinth Threads


Lemon Tree

lemon treeThe Lemon Tree faisaient partie de ce que l'on a appelé la scène de Birmingham (The Move, Idle Race entre autres) qui s'est développée au milieu des 60's. Le groupe -- Mike Hopkins (guitare), Mick Taylor (vocaux), Gary Wortley (orgue), Derek Arnold (basse), et Keith Smart (batterie) fut signé par Parlophone qui édita le single "William Chaulker's Time Machine" b/w "I Can Touch a Rainbow," La face A fut écrite par Ace Kefford, qui venait juste de quitter les Move, et produite par Kefford, Trevor Burton, et le leader d'Amen Corner's Andy Fairweather-Low (« Judy In Disguise »). Il ne marcha pas , et seul Fairweather-Low participa à leur second et ultime single, "It's So Nice to Come Home" / "Come on Girl," en 1969."William Chaulker's Time Machine" a resurgi sur de nombreuses compilations sixties.

William Chaulker's Time Machine


Pink Fairies

pink fairiesLe groupe est issu de la réunion de trois musiciens des Deviants (Paul Rudolph, guitare, Ducan Sanderson, basse, Barry Russel, Batterie). Ces derniers avaient viré leur chanteur et leader Mick Farren suite à un désastreux tour sur la Cote Ouest des USA. Juste avant cette tournée, ils avaient collaboré à l'album solo de l'ancien batteur des Pretty Things, Twink, Think Pink. Le groupe peut être qualifié de gauchiste/hippie. On en veut pour preuve le titre « Do It » référence explicite au livre du Yippie Jerry Rubin au titre éponyme.

Do it


Open Mind

open mindOpen Mind se forme en1963. Il se compose de Tim du Feu, Mike Brancaccio et Philip Fox et leur ami Ray Nye. Nye s'en va en 1965. Il est remplacé par Terry Schindler. Le groupe devient The Drag Set, et enregistre un single passé inaperçu en février 1967, "Day and Night" / "Get Out of My Way". Peu parès ils changent leur nom en Open Mind. En juillet 1969 sort l'album éponyme qui est devenu depuis un collector recherché.. Le groupe est plus connu pour son single drogué d'août 1969 "Magic Potion", qui n’apparaît pas sur l'album.

Magic Potion


Descente d'acide et mauvais trips

A la fin des années 60,au début des 70's, le rêve s'est transformé pour certains en cauchemar. Exit Brian Jones, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison ( les 27 en référence à l'âge qu'ils avaient lors de leur décès). L'acide a été supplanté par la cocaïne, l'héroïne, les amphétamines et l'utopie Peace and Love est bien morte et enterrée. C'est le temps du Hard Rock, du rock progressif, du country-rock, du glam-rock, du rock sudiste puis du punk. Mais le rock psychédélique survit grâce à des groupes comme Man, Hawkind, East of Eden en Angleterre, Can, Popol Vuh, Agitation Free en Allemagne. Les hippies sont out et les babas cool sont moqués. Il faut attendre la fin de la décennie et le début de la suivante pour voir un renouveau du rock psychédélique.


Man

manMan est un groupe issu de la région du South Wales dont le style est un mélange de psychédélisme West Coast et de blues. Formés en novembre1968 comme réincarnation des Bystanders, Man est renommé pour ses jams instrumentales lors de ses performances en public. Notons que le groupe a compté dans ses membre le batteur de Dave Edmunds, Terry Williams et l'ex Copperhead, Quicksilver, John Cippolina.

Codine

 

Hawkind

hawkindHawkwind est l'un des premier groupe de space rock anglais Depuis sa formation en novembre 1968, Hawkwind est passé à travers de nombreux changements de personnels et a incorporé de nombreux styles dans sa musique dont le hard rock, le rock progressif et psychédélique. Il est même considéré comme proto-punk. Les paroles de ses chansons sont influencées par la science-fiction.

De nombreux musiciens, danseurs, écrivains, ont collaboré avec le groupe. Parmi les musiciens qui ont joué avec Hawkind, on note Lemmy Killminster (Motörhead), Ginger Baker, Robert Calvert, Nik Turner. Le groupe est fortement associé à son fondateur,chanteur, parolier et guitariste, Dave Brock, seul membre original subsistant.

Hawkwind est connu notamment par le single "Silver Machine", n° 3 en Angleterre en 1972, et aussi par "Urban Guerrilla" (classé dans le Top 40) et "Shot Down in the Night". Le groupe a sorti 22 albums de 1971 à 1993.

Silver Machine


East Of Eden

east of edenEast of Eden est connu pour son single classé au Top anglais "Jig-a-Jig" in 1971. Mais ce titre est peu représentatif de leur musique qui mêle influences orientales, jazz et rock dans de longs et passionnants développements.

 

 

 

Gum Arabic


Feedback d'acide

L'une des caractéristiques du LSD est ce qu'on peut appeler un effet-retard. Plusieurs jours après avoir « tripé », on peut connaître une remontée d'acide. C'est un peu ce qui s'est passé à la fin des années 70 et au début des années 80. On peut citer pour les 70's le Gong de Steve Hillage et Daevid Allen qui a fait une bonne partie de sa carrière en France mais aussi Man, un groupe qui a tourné avec Hawkind. N'oublions pas les Soft Boys de Robin Hytchcock fortement inspirés par les sixties. C'est peu mais la suite est plus intéressante avec notamment les groupes américains de la mouvance Paisley Underground : Dream Syndicate, Three'O Clock, Bangles, Long Ryders, Rain Parade. Il y encore des allumés tels que Plan 9, les Droogs En Angleterre, les partisans de l'expansion de la conscience peuvent compter sur XTC qui sous le nom de Dukes of Stratospher enregistre un album qui doit tout au Pink Floyd de Syd Barrett mais aussi sur Julian Cope et les Teardrop Explodes ou encore les Television Personnalities. N'oublions pas des groupes tels que les Prisoners qui partis de bases garage-punk-mods ont produit des albums qui peuvent se rattacher au courant psychédélique.

Dream Syndicate

dream syndicateThe Dream Syndicate s'est formé à Los Angeles, Californie, le groupe a duré de 1981 à 1989 et s'est reformé en 2012. Le groupe est associé au mouvement néo-psychedélique Paisley Underground Quoiqu'il n'ait jamais obtenu de succès commercial, le Dream Syndicate est réputé pour ses chansons et le jeu de guitare de Steve Wynn.

Days of Wine and Roses


Three'O Clock

three o clockThe Three O'Clock, connu d'abord sous le nom de Salvation Army (qu'il a du abandonner sous la pression de l'Armée du Salut) fait partie comme le Dream Syndicate de la scène Paisley Underground de Los Angeles. C'est le bassiste et principal compositeur du groupe, Jim Guercio qui est censé avoir inventé le terme Paisley Underground dont se réclamèrent le Dream Syndicate, Rain Parade, Green on Red, les Long Ryders et les Bangles.

With a cantaloup girl friend


Rain Parade

rain paradeA l'origine la parade de la pluie se nommait les trottoirs (Sidewalks), le groupe s'est formé en 1981 dans un collège du Minnesota où étudiaient le guitariste/vocaliste Matt Puicci et David Roback, guitariste/vocaliste. Ils furent vite rejoints par le frère de Roback, Steven puis par Will Glenn (orgue) et Eddie Kalwa (batterie).

En1983 sort leur 1er album Emergency Third Rail Power Trip, sur le label Enigma/Zippo . Si comme pour la plupart des groupes cités ici, le succès commercial fit défaut, les critiques furent dithyrambiques.

Après que David Roback soit parti pour former Opal, le reste du groupe continue à enregistrer en tant que quatuor et publie le mini-LP Explosions in the Glass Palace in 1984.

kaleidoscope


Plan 9

plan 9Le groupe est créé en 1979 à Rhode Island par John Devault à la guitare, Eric Stumpo à la guitare et au chant, Mike Meehan à la batterie, John Florence à la basse et Deborah De Marco aux claviers. Le nom du groupe s'inspire du film de science fiction des années 1950 Plan 9 from Outer Space.

Après un 45 tours en 1981, « Can't Stand this Love », « Goodbye/How Many Times », et une apparition sur une compilation Battle of the Garages, le groupe prend son envol en puisant son inspiration dans le garage rock des années 1960 avec des reprises de The Third Bardo (« Five Years Ahead of My Times ») ou de MC5 (« Lookin at You », « I Can't Give You Everything » desTroggs) qu'ils savent bonifier par un son ancré dans les années 1980. L'adjonction de Tom Champlin à la guitare, d'Evan Williams également à la guitare,de Michael Ripa au chant, à la guitare et aux percussions complète la formation.

Par période, Plan 9 compte huit membres, dont cinq guitaristes. Il était néanmoins évident que les têtes pensantes de cette tribu rock underground étaient Eric Stumpo dont la voix hante la plupart des morceaux et l'omniprésente Deborah de Marco dont l'orgue apportait une coloration psychédélique aux arrangements. L'album Frustration, avec son long morceau-titre qui occupait une face du LP et complété par six autres morceaux dont les premiers 45 tours, est publié en 1983.

Five years ahead of my time


Droogs

droogsLes Droogs appaarissent lorsque Ric Albin (vocaux), Roger Clay (guitare), Paul Motter (basse), and Kyle Raven (batterie) décident de joue ensemble. Inspirés par le rock garage ils publient 6 singles pendant les 70's malgré de nombreux changement de personnel dans la section rythmique.

Le formation se stabilise durant les années 80s lorsqu'ils sont rejoints par David Provost (ex Dream Syndicate) à la basse et aux claviers et par Jon Gerlach à la batterie.Au milieu des 80's, le groupe fait partie du Paisley Underground mais a plus de succès en Europe qu'aux USA (nul n'est prophète...), et signe en 1987 avec le label allemand, Music Maniac.

You must be a witch

Dukes of Strastosphear

duke of stratosphearLes Ducs de la Stratosphère sont un groupe de studio formé en 1984 par Andy Partridge, Colin Moulding, Dave Gregory, and Ian Gregory, membres de XTC. Inspiré par la pop psychédélique 60's , les Dukes furent lancés par Virgin Records comme un nouveau groupe mystérieux. Ils n'ont enregistré que 2 albums fort fréquentables : 25 O'Clock (1985) et Psonic Psunspot (1987).

Vanishing Girl


A 2000 Années lumières de la maison

Les années 2000 ont vu un renouveau de l'expérience acide. De nombreux groupes s'inspirent des années mauves tels que Beechwood Sparks, Baby Woodrose, Dolly Rocker Movement, El Goodoo, Kula Shakers, Tame Impala, The Black Angels, The Magnificent Brotherhood, The Solarflares, les Warlocks, King Gizzard & The Lizard Wizzard, Heron Oblivion, The Oh Sees, The Bevis Frond, The Warlocks. Ces groupes anglais, américains, allemands, danois explorent les différentes facettes du rock psychédélique, certains penchent vers une musique solaire d'autres préfèrent des ambiances plus sombres et d'autres encore le délire lysergique.


Beachwood Sparks

beachwood sparksC'est à l'initiative de Brent Rademaker et du guitariste Christopher Gunst dans les 90's alors membres du groupe indie-rock Further, que Beachwood Sparks se forme. Le Guitariste Dave Scher et le batteur se joignent aux deux premiers. Ils donnent leur 1er concert en juin 1997. Au printemps 2000 sort l'album Beachwood Sparks. A l'écoute, on pense à la scène country-rock de Laurel Canyon dont firent partie les Byrds, le Buffalo Springfield et Gram Parsons.

Desert Skies

Baby Woodrose

baby woodroseBaby Woodrose, c'est le psychédélisme qui vient du froid. Le groupe n'est ni américain, ni anglais mais danois. Il se forme à Copenhague en 2001 . Ils tirent leur nom de l'Argyreia nervosa,une plante aux effets hallucinogènes connue comme Hawaiian baby woodrose.

Baby Woodrose est créé en 2001 par Uffe Lorenzen, connu ensuite sous le pseudonyme Lorenzo Woodrose. Au départ Baby Woodrose est un projet personnel de Lorenzo Woodrose. Il enregistre un premier album Blows Your Mind sur le label Pan Records.Puis il décide de franchir un cap et contacte 'The Moody Guru' (Riky Woodrose, bassiste) and 'Fuzz Daddy' (Rocco Woodrose, batteur).

Blow Your Mind


Dolly Rocker Movement

dolly rocker movementThe Dolly Rocker Movement est un groupe néo psychédélique formé en 2002 par le chanteur/guitarise, Daniel Poulter. Il est accompagné par des musiciens australiens : Ricky Drabsch (basse), Martin Walters (claviers) et Christopher Rudge (percussions). Le groupe a enregistré trois albums, Electric Sunshine (2006), A Purple Journey Through the Mod Machine (2007) et Our Days Mind the Tyme (2009), avant de se séparer en 2013.

Gipsy Danser


El Goodoo

el goodooHarmonies subtiles, guitares carillonnantes , cuivres, les mystérieux El Goodo (d'après un titre du 1er album de Big Star) sont un groupe de revival psychédélique issu du village de Resolven de la région de South Wales, Angleterre. Leurs amis du groupe Super Furry Animals ont pris El Goodo en 1ère partie de leur tournée et ont aussi sorti leur 1er album sur leur label Placid Casual, fin 2005. El Goodo réitère en 2010 avec un second album, Coyote. En Septembre 2017, El Goodo sort son 3ème album, By Order of the Moose.

Surreal Morning


Kula Shakers

kula shakersKula Shaker est un groupe de rock psychédélique britannique, originaire de Londres, Angleterre. Il est formé en 1995 par Crispian Mills et Alonza Bevan, et mené par ce dernier. Le groupe obtient le succès dans son pays entre 1996 et 1999, se classant dans le Top 10 anglais, avec des morceaux comme « Tattva », « Hey Dude », « Govinda », « Hush », et « Sound of Drums ». Le premier album du groupe, K, atteint la première place des hit-parades anglais

Kula Shaker se sépare en septembre 1999, mais se reforme en 2004 pour les sessions de la compilation School of Braja. Ils réfléchissent alors à un retour officiel, qui ne se fera pas avant 2006. Leur troisième album, Strangefolk, est publié en 2007, et leur quatrième, Pilgrims Progress, en 2010. Le groupe revient d'une tournée à guichet fermé avec l'album K 2.0 en 2016.

Sound Of Love


Tame Impala

tame impalaTame Impala est né du précédent groupe de Kevin Parker, Dee Dee Dums, qui mêlait des influences blues, jazz et rock psychédélique. Ce groupe était formé de Parker à la guitare et de Luke Epstein à la batterie.

À la fin de 2007, le groupe change de nom pour Tame Impala, dévoilant un nouveau batteur et changeant la composition du groupe : il n'y a plus dès lors deux guitaristes, mais une composition plus traditionnelle, avec guitare, basse et batterie.

Ils tirent leur nom de l'impala, une antilope de petite taille. Leur style musical provient d'une grande variété d'influences et ils se définissent eux-mêmes comme « un groupe de groove rock psychédélique qui se consacre aux mélodies qui font rêver », comme l'explique Kevin Parker

Elephant


The Oh Sees

the o seesOh Sees (anciennement OCS, The OhSees et Thee Oh Sees) est un groupe de garage rock psychédélique1 américain, originaire de San Francisco, en Californie. Mené par le multi-intrumentiste John Dwyer, figure de proue de la scène garage californienne, la formation n'a cessé de changer d'aspect au fil des années, débutée comme un projet solo freak folk au début des années 2000 pour dériver progressivement vers un son s'affiliant au garage rock avec la constitution d'un groupe à part entière (Brigid Dawson pianiste/choriste, Petey Dammit, guitare/basse et Mike Shoun, batterie) aux alentours de 2007.

Salués pour leurs prestations en public énergiques et la régularité exemplaire de leurs enregistrements, Thee Oh Sees sont en activité jusqu'en 2013, année qui marquera une première pause. Un album est enregistré en solo, les instruments changent de main, et le groupe réapparaît en 2015 avec de nouveaux musiciens, dont deux batteurs. Malgré quelques changements de formation successifs, la musique ne change pas. Leur dernier album en date, Face Stabber, est paru en août 2019.

The Poem


Bevis Frond

bevis frondThe Bevis Frond est un groupe anglais formé en 1986 à Walthamstow, un quartier de Londres. Le leader du groupe est Nick Saloman. Bevis Frond a enregistré de nombreux singles et albums sur différents labels indépendants. Le groupe est essentiellement Nick Saloman, qui chante, joue de la guitare, de la basse, de la batterie, des claviers. Il est aussi producteur (complete control !). Il existe près de 28 albums sous le nom de Bevis Frond et plus 16 collaborations et disques enregistrés sous un autre pseudonyme. Un auteur prolifique...

Energy Tractor


Voila pour ce panorama partiel et partial du rock psychédélique, on pourrait développer ad infinitum tant cette catégorie musicale est prisée tant en Europe qu'outre-atlantique. Citons parmi les groupes affiliés à cette tendance pour le nouveau millénaire : Bardo Pond, Elephant Stone, Resonars, Mazzy Star, The Black Hollies, The Brian Jonestown Massacree, The Magnificent Brotherhood, Ty Segall, Blondi' Salvation, Green Telescopes, et encore beaucoup d'autres. Bien sur on aura omis de citer les myriades de groupes qui se sont inspirés de l'expérience pendant les 60's, les 70's, les 80's, les 90's. Tout ce que l'on peut dire, c'est qu'avec tout cela vous avez de quoi faire un voyage extraordinaire. Bon Trip !



Facebook

Fou de rock est listé dans la catégorie Genres musicaux : Musique Rock de l'annuaire Actualite referencement