Les prescriptions du Dr Muller

Mods : rythm'n blues, scooters, parkas, amphétamines et mode

Le terme Mod vient de moderniste. C'est une sous culture qui s'est répandue en Angleterre à partir de la fin des années 50 jusqu'au milieu des 60's.

 

modsLorsque l'on évoque les mods, viennent à l'esprit : la mode, la pop musique (Who, Small Faces, Creation, Kinks, Birds, etc.), le rythm'n blues, le ska, les scooters italiens. La scène mod est aussi associée à l'usage des amphétamines qui permettent de danser toute la nuit.

 

 

 

Jazz

Au départ mod désigne un fan de jazz moderne (be bop, hard bop). Ce dernier est souvent vêtu de costumes italiens dernier cri. Mais il y a aussi d'autres versions des origines du mot : les mods seraient des dandys, membres de la classe ouvrière, adorateurs de la mode italienne mais aussi des descendants de la scène beatnick qui auraient plus à voir avec les existentialistes qu'avec les jeunes fans de rythm'n blues et leurs scooters ornés de multiples rétroviseurs.

Bars

On peut aussi estimer que le mouvement a ses racines dans les bars à café qui ferment au delà de l'heure légale des pubs, 23 h et, qui plus est, sont équipés de juke-boxes. Les jeunes qui fréquentent ces bars se mettent à écouter du blues et du rhytm'n blues qu'ils apprécient pour leur authenticité et leur crudité. Ces mêmes adolescents sont amateurs de films italiens et français et s'inspirent des magazines de mode italiens pour leur apparence. Petit à petit vont venir se surajouter les symboles qui définissent encore aujourd'hui la scène mod : amphétamines, scooters et pop musique.

La culture mod

modsSelon les sociologues Jobling et Crowley, la sous culture mod est caractérisée par l'obsession de la mode et un culte hédoniste de l'hyper-cool. Les mods sont de jeunes adultes qui vivent à Londres ou dans les nouvelles villes du sud. Il y a aussi un fait économique important qui explique, en partie, le phénomène : les jeunes du début des 60's sont les premiers qui n'ont pas à travailler après l'école pour aider leur famille à joindre les deux bouts. Ce qui fait qu'ils peuvent consacrer leur argent à l'achat de vêtements dans les nouvelles boutiques destinées aux jeunes qui font leur apparition à Londres dans Carnaby Street ou Kings Road. C'est là qu'émergent des stylistes comme Mary Quant (inventrice de la mini-jupe) ou John Stephen qui habille les Small Faces.

Les clubs

Les premier mods fréquentent des boites de nuit comme The Roaring Twenties, The Scene, La Discothèque, The Flamingo ou le Marquee à Londres. C'est là qu'ils se rendent pour écouter les dernières nouveautés rythm'n blues et montrer leurs costumes et derniers pas de danse. La bande son est constituée du rhythm'n blues américain (James Brown, Sam & Dave, Martha Reeves & The Vandellas, Temptations, Four Tops, etc.) et de la version anglaise dudit rhytm'n blues (Small faces, Kinks, Yarbirds, Who).

Amphétamines

On l'a déjà dit, les amphétamines sont indispensables au mod moyen qui passe sa nuit dans les clubs et doit parfois travailler le lendemain. Petite précision intéressante : avant 1964, les amphétamines étaient encore légales en Angleterre. L'usage du « speed », des "purple hearts", chez les mods est aussi symbolique du mouvement que peut l'être le LSD et le cannabis pour les hippies.

Scooters

Le scooter était un mode de transport populaire bien avant que les mods ne s'en emparent. Ils furent cependant les premiers à les transformer en accessoires de mode. Les formes incurvées, la pureté des lignes des Vespas et autres Lambrettas et la possibilité de les customiser en font rapidement l'engin de prédilection des mods. A cela, il faut ajouter une raison plus prosaïque : un scooter coûte moins cher qu'une voiture. De plus, il est bien pratique d'en disposer lorsqu'il n'y a plus de transports en commun à 4 h du matin. Cependant, les groupes de mods qui se déplacent en scooters deviennent un symbole menaçant surtout après les bagarres qui les opposent à leurs rivaux rockers.

Mods vs Rockers

modsDes historiens du rock tels que John Covach (Introduction To Rock History) affirment qu'en Angleterre, les rockers se sont souvent battus avec les mods. Ils citent pour exemple la BBC qui raconte que des mods et des rockers ont été emprisonnés suite à des émeutes dans des villes de la cote sud de l'Angleterre : Margate,Brighton, Bournemouth, Clacton. Mais d'autres relativisent et affirment que s'il y a eu effectivement des affrontements entre les deux groupes, ils ne différaient guère des bagarres classiques de bandes de jeunes.

Revival

modsLa fin des 70's voit un revival mod avec des centaines de mods avec parkas et scooters qui se pressent dans des endroits comme Scarborough et l'ile de Wight. Un revival inspiré en partie par le film Quadrophenia et par des groupes comme The Jam, Purple Hearts, Secret Affair ou les Chords sous infuences Who et Small Faces mais aussi punk avec lequel ils partagent le goût des titres courts et énergiques. Ce revival fera long feu, il sera suivi de la mode ska avec les Specials, The Selecter, Madness, The Beat qui eux s'inspirent de la tendance dure des mods qui a donné naissance aux skinheads. Pendant les 90's, la scène brit pop est encore largement sous influences mod avec des groupes comme Oasis, Blur, Ocean colour Scene, The Verve, Baby Shambles, Libertines.

A l'heure actuelle, les rythmes mods sont toujours d'actualité avec des groupes comme The Len Price 3, Franz Ferdinand, The Solarflares, The Attacks et bien d'autres. Pour en savoir plus allez donc faire un tour du coté de Mister Suave.com et vous verrez que les mods sont toujours vivants...

Facebook

Fou de rock est listé dans la catégorie Genres musicaux : Musique Rock de l'annuaire Actualite referencement