Les prescriptions du Dr Muller

The Count Bishops : rock à tombeau ouvert

 

1975, les Count Bishops jouent du Chuck Berry comme si leur vie en dépendait. Ils furent des précurseurs essentiels des Imnates, Barracudas, Prisonners...

 

count bishopsAvant les Count Bishops, il y a Chrome, un groupe qui écume les pubs londoniens en 1974. Un jour, Ted Carroll lit le Melody Maker à la recherche d'un concert pour la soirée. Son attention est attirée par ce groupe Chrome. Avec un nom pareil se dit-il, ils méritent d'être signés sur mon label. Car Ted Carroll vient de créer son label : Chiswick Records. Un label sur lequel enregistreront rien moins que les Damned, Dr Feelgood, Little Bob Story, Mötorhead, les 101ers de Joe Strummer. Toujours est-il qu'une semaine plus tard, Carroll va voir le groupe sur scène et là il découvre 4 musiciens qui jouent du Chuck Berry comme si leur vie était en jeu. Il est conquis et décide de les signer.

 

Mike Spenser

Chrome qui comptait dans ses rangs le guitariste Zenon Hierowsky (De Fleur) ne dure pas très longtemps sous ce nom puisque le patronyme de Count Bishops est adopté sur la suggestion de Mike Spenser en référence à un célèbre gang de Chicago. Mike Spenser ? Mike, américain débarqué à Londres, a rejoint Chrome qui s'est séparé après une session d'enregistrement anarchique au studio du pub Hope And Anchor. Spenser contacte un de ses amis américains, le dénommé Johnny Guitar. Arrivent aussi Steve Balbin (basse) et l'australien Paul Balbi (batterie) qui complètent le groupe.

Speedball

countbishopsLe speedball dans l'argot des drogués est un mélange d'héroïne et de cocaïne, mélange qui fut fatal à John Belushi des Blues Brothers ou encore pour Gram Parsons. Speedball, c'est le titre du 1er EP des Count Bishops. L'enregistrement est issu d'une session chaotique largement alimentée en doses libérales d'alcool. Sur 13 titres, 4 sont choisis pour figurer sur le disque. Il s'agit de 4 reprises (« I Ain't Got You », Yarbirds, « Route 66 », Rolling Stones, « Beautiful Delilah », Kinks, « Teenage Letter », Sorrows) calibrées et surtout interprétées avec une fougue et une rage jamais vue depuis l'époque où elles ont été enregistrées.

 

;

Teenage Letter

 

Succès d'estime

Bon, le disque n'a pas exactement mit le feu à la planète mais le 1er tirage de 1000 exemplaires c'est très rapidement épuisé. Peu de temps après, le groupe se sépare de Carroll et va enregistrer en Hollande son deuxième single sur le label Dynamite : « Train, Train » / Taking It Easy ». Très vite, les droits sont rachetés par Chiswick qui le publie en tant que 5ème single de la compagnie. Peu de temps après, Mike Spenser quitte le groupe car il a envie de jouer une musique plus foutraque, plus spontanée. Ce qu'il fera de nombreuses années durant avec les Cannibals. Apparait alors le chanteur australien Dave Tice, ancien du groupe du batteur Paul Balbi.

 

Train Train

 

Bishops live

count bishops liveC'est la formation avec Tice et sa voix comme passée au papier de verre qui sort en 1979 un album live furieux et totalement engagé à posséder absolument pour tout fan de rock exigeant. Pourquoi direz-vous ? Eh bien pour des titres comme « I Want Candy » des Strangeloves passé à la moulinette punk avec une touche de Yarbirds par exemple, ou encore « Someones Get Their Head Kicked In Tonight » composé par Jeremy Spencer de Fleetwood Mac, encore plus brutal que l'original. « Too Much Too Soon », hommage aux New York Dolls (titre de leur second album), est un des sommets de ce disque qui va droit au but. N'oublions pas leur reprise de l'hymne garage des Standells « Sometimes Good Guys Don't Wear White » pour faire bonne mesure.

 

I Want Candy

 

Cross Cuts

Cross Cuts (1979), leur dernier album n'est pas vraiment leur meilleur mais il vaut l'écoute pour la férocité des attaques à la guitare supersonique de Johnny Guitar sur des titres comme la reprise de Sam & Dave : « I Take What I Want » ou encore le « Good Times » des Easybeats. Cet album sera leur chant du cygne car le guitariste fondateur du groupe, Zenon De Fleur, s'est tué dans un accident de voiture pendant l'enregistrement. Johnny Guitar s'en ira rejoindre Dr Feelgood à la place de Wilko Johnson et les autres... Les autres se reformeront en 2005 et depuis plus de nouvelles des Bishops.

 

I Take What I Want

 

Il n'en reste pas moins que les Count Bishops ont annoncé l'explosion punk avec Dr Feelgood, Eddie & The Hot Rods et que beaucoup de groupe néo-sixties des 80's leur doivent quelque chose. Si vous aimez votre rock sans fioriture, excité et excitant, n'hésitez pas à partir à la recherche des enregistrements des Count Bishops, vous ne serez pas déçus...

Facebook

Fou de rock est listé dans la catégorie Genres musicaux : Musique Rock de l'annuaire Actualite referencement